La politique américaine met sous pression l' US Dollar

Enrique Díaz-Álvarez24/Jan/2018Actualités

Lors de cette semaine de trading réduite par un jour férié il y a eu peu de nouvelles économiques. Les investisseurs ont suivi le marché des devises et les événements politiques. Cela n’a pas était en faveur de l’ US Dollar, puisqu’il est devenu clair qu’aucun accord ne serait trouvé au sénat américain pour garder l’administration fédérale ouverte après vendredi. Cependant, l’Euro n’a pas profité de la faiblesse de l’ US Dollar, et a terminé la semaine à l’équilibre. Le performeur de la semaine était la Livre Sterling, en hausse face à toutes les devises du G10 mis à part le Dollar australien et le Peso mexicain. La Livre Sterling a été poussée par des rapports positifs sur les négociations du Brexit tandis que le Peso a bénéficié de la hausse des prix du pétrole et du sentiment que l’administration de Trump n’était pas prête à mettre fin à l’ALENA.

La semaine prochaine sera plus active. La banque du Japon (mardi) et la BCE (jeudi) seront deux rendez-vous majeurs. De plus, nous attendons les différents indices PMI sur l’activité européenne et le résultat au quatrième trimestre du PIB américain. Les évènements politiques devraient également produire de la volatilité des deux côtés de l’Atlantique, puisque nous attendons un mot sur l’accord permettant de rouvrir l’administration fédérale aux Etats-Unis et potentiellement l’annonce d’un nouveau gouvernement en Allemagne.

Les devises du G3

EUR

La semaine dernière a été très légère en terme de nouvelles pour la zone Euro. L’Euro s’est négocié dans une fourchette très serrée par rapport à l’ US Dollar, suite au mauvaises nouvelles de shutdown du gouvernement fédéral américain, ceci a plus ou moins compensé l’absence de progrès dans les pourparlers de la grande coalition en Allemagne.

Nous entrons maintenant dans une semaine critique pour l’Euro. Le conseil des gouverneurs de la BCE jeudi sera la première occasion en 2018 pour un message officiel de l’institution concernant la hausse de l’Euro. Alors que les indices d’activité économique (PMI) devraient confirmer la vigueur de l’économie en zone Euro, l’Euro fort ne devrait pas contribuer à faire monter l’inflation vers les niveaux souhaités par la BCE. Les chiffres de décembre ont été une autre déception importante, l’inflation sous-jacente étant restée inférieure à 1% et aucun signe de tendance haussière. En tout cas, nous attendons une forte volatilité autour de la conférence de presse jeudi après-midi.

GBP

Le consensus baissier de 2017 autour de la Livre Sterling ne cesse de s’effriter. Les marchés deviennent de plus en plus confiants sur le fait que le pire scénario, que les marchés ont déjà budgété ne devrait pas se produire. Les déclarations du président français Macron suggèrent qu’un deal sur-mesure est désirable et possible. Les mauvais chiffres de la vente aux détails de décembre ont quelque peu ralenti le mouvement haussier de la Livre Sterling. On attendra cette semaine les données de l’emploi et du PIB au Royaume-Uni afin de confirmer ou démentir le message négatif véhiculé par les chiffres des ventes aux détails.

USD

Événement économique majeur cette semaine, la première estimation de la croissance du PIB au quatrième trimestre, ne sortira que vendredi. Par conséquent, les traders d’ US Dollar passeront la semaine à suivre les évènements politiques autour de la fermeture de l’administration fédérale. Cependant les chiffres du PIB devrait fournir une bonne surprise, au-delà de 3% c’est un signe de forte consommation et d’investissement. Nous pensons que de bonnes nouvelles sur ce front et toute résolution de l’impasse politique pourraient alimenter au moins à court terme la tendance baissière de l’US Dollar, les traders ont une vision bullish de l’Euro.

Imprimer

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.