La hausse dollar reprend alors que les taux américains atteignent de nouveaux sommets

Enrique Díaz-Álvarez21/Mai/2018Analyse du marché des devises

Nous avons souligné l’importance du plafond psychologique des 3% de taux d’intérêts pour les bons du Trésor américain à 10 ans, sûrement le taux d’intérêt le plus surveillé au monde actuellement. La semaine dernière, la liquidation de ces bons du Trésor américain a provoqué, pour la première fois en 7 ans une cassure nette. Les marchés ont réagi comme on pouvait s’y attendre: il y eu une fuite des actifs à risque et le dollar a fortement augmenté par rapport à toutes les autres devises majeures.

Les devises émergentes ont particulièrement été affectées la semaine dernière, touchées à la fois par la reprise du dollar et par la fuite des actifs risqués. Les devises latino-américaines ont été durement frappées: le real brésilien et les pesos colombien, chilien et mexicain ont tous perdu plus de 2% sur la semaine.

Dans une semaine sans nouvelles économiques et politiques majeures dans les zones monétaires du G4, les marchés suivront de près l’évolution de la situation en Italie, où une coalition de partis populistes semble prête à former un gouvernement et émettre des propositions qui la placerait en confrontation directe avec les institutions européennes.

EUR

Le PIB allemand a un peu déçu les attentes mais cela a été éclipsé par les nouvelles de l’Italie. Les partis populistes se sont mis d’accord sur un accord de coalition et les nominations en vue de former un gouvernement. L’incertitude principales est dans quel mesure les critiques anti-euro faites dans le passé par les deux partis, seront exprimées dans le programme gouvernemental final. Nous notons ici que les questions portant sur l’appartenance de l’Italie à l’euro semblent avoir été exclus du projet d’accord final. Nous restons cependant optimistes sur la confrontation entre le nouveau gouvernement italien et les institutions européennes. Néanmoins, nous porterons une attention particulière aux écarts entre les obligations allemandes et italiennes qui redeviennent un facteur prépondérant dans le trading de la monnaie unique.

GBP

La livre sterling a résisté à la hausse du dollar mieux que n’importe quelle autre devise du G10, mis à part le franc suisse. La forte croissance de l’emploi en mars et une hausse des salaires annualisée de 2,9% ont soutenu la livre sterling, tout comme l’absence de mauvaise nouvelles sur le Brexit.

Cette semaine est cruciale pour la livre sterling. Nous allons avoir les chiffres sur l’inflation d’avril qui seront publiés mercredi, suivi par les ventes au détail jeudi. Après que la banque d’Angleterre ait clairement fait savoir que toute nouvelle hausse dépendra de la situation économique, nous nous attendons à de la volatilité sur la livre sterling en cas de communiqué majeur.

USD

Le président de la Fed de San Francisco, John Williams, a fait monter les taux d’intérêt américains la semaine dernière en suggérant que la Réserve fédérale pourrait laisser tomber sa ligne de conduite après que la politique soit revenue à des paramètres plus neutres. Comme les rendements des bons du Trésor américain à 10 ans ont largement dépassés les 3%, le dollar américain s’est renforcé.

Cette semaine, les minutes de la dernière Réserve fédérale mercredi seront le principal événement macroéconomique.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.