Les craintes de guerre commerciale renforcent les devises refuges

Enrique Díaz-Álvarez25/Juin/2018Analyse du marché des devises

L’escalade du conflit commercial entre la Chine et les États-Unis a ébranlé les investisseurs en devises et les a fait se précipiter vers des devises refuges, principalement le franc suisse et le yen japonais. L’euro a également bénéficié de surprenantes données économiques positives, après de nombreuses semaines de déceptions. La livre sterling a moins profité de la surprise “hawkish” de la Banque d’Angleterre, où l’économiste en chef Haldane a rejoint les deux autres membre en réclamant une hausse immédiate des taux d’intérêts. Cependant, il a tout de même réussi à dégager un léger gain par rapport au dollar.

Le vainqueur inattendu de la semaine a été le peso mexicain, le sentiment est que la victoire attendue du candidat de gauche à l’élection présidentielle, ne nuira pas aux perspectives économiques du pays.

Les données économiques seront de nouveau importantes sur les marchés du Forex cette semaine, de nombreuses données clés seront publiées aux États-Unis, en Europe et en Chine. Nous accorderons une attention particulière aux données de l’inflation américaine et de la zone euro, respectivement mercredi et jeudi.

GBP
Comme convenu, la banque d’Angleterre a maintenu les taux inchangés. Cependant, le nombre de dissidents dans le comité de politique monétaire votant pour une hausse immédiate est monté à trois, comme l’économiste en chef Andy Haldane a rejoint ce groupe. C’est la première dissidence d’un économiste en chef de la banque d’Angleterre depuis 2011 et en tant que telle, elle a plus de poids que la plupart des autres votes individuels. Nous pensons que c’est un changement important qui ouvre la porte à une hausse en août. Nous restons un peu perplexes suite à la réaction mitigée de la livre face à ces nouvelles et nous commençons à voir un potentiel important pour une reprise de la livre cet été, en particulier si des nouvelles positives se matérialisent suite aux négociations du Brexit.

EUR
Les principaux indices PMI de l’activité économique ont fourni les premières nouvelles économiques sans ambiguïté de la zone euro depuis un certain temps. L’indice composite a connu sa première hausse en cinq mois. C’est le meilleur indicateur avancé de la performance économique de la zone euro, sa hausse confirme notre opinion selon laquelle le ralentissement sera à la fois superficiel et de courte durée. Nous attendons maintenant avec impatience les données d’inflation flash. Si l’inflation core parvient à maintenir son augmentation inhabituellement élevée en mai, nous pourrions commencer à voir le début d’un creux à moyen terme dans la paire euro-dollar.

USD
La semaine a commencé avec l’annonce de Trump selon laquelle il envisageait des droits de douane de 10% sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises et la menace de représailles de la part de la Chine. Les actions asiatiques ont connu une semaine très difficile, bien que les actifs risqués ont mieux réagi. Le dollar américain n’a notamment pas profité de l’incertitude malgré son statut de valeur refuge et a reculé modestement.

Comme dans la zone euro, les données sur l’inflation annoncées vendredi prochain devraient être le centre d’attention pour les traders en devises, qui chercheront à confirmer la tendance générale à la hausse des prix au cours des derniers mois.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.