Ebury et la monnaie chinoise : une longue histoire de ... commerce

pauldjaffri25/Juil/2018Actualités

Le Renminbi (RMB) est largement utilisé pour les paiements

La croissance extraordinaire de la Chine au cours des dernières décennies a transformé son économie, en créant une industrie manufacturière sophistiquée étroitement intégrée aux chaînes d’approvisionnement internationales. Avec l’engagement de la Chine en faveur des réformes financières et l’ouverture des comptes de capitaux, le Renminbi devient une monnaie mondiale de plus en plus importante. 25% du commerce trans-frontalier avec la Chine est désormais réglé en RMB. Avec la hausse de la volatilité USD/RMB, de plus en plus d’entreprises européennes décident de payer en RMB au lieu de USD, même état pour l’EUR.

Idées reçues

  1. Il est impossible d’envoyer du RMB depuis l’Europe : souvent, les fournisseurs chinois ne savent pas que leurs clients européens peuvent effectuer des paiements directement en RMB, bien que cela devienne une pratique courante, la Banque Populaire de Chine encourageant l’utilisation du RMB dans le commerce international.
  2. Le RMB est lié à l’USD : en 2015, la Chine a découplé le RMB de l’USD et l’a rattaché à un panier de devises pour soutenir l’internationalisation du RMB.
  3. Le fournisseur n’est pas en mesure d’obtenir une réduction d’impôt lorsqu’il est payé en RMB : les fournisseurs peuvent recevoir des subventions à l’exportation (réductions de taxes) tant que le contrat et les factures associées sont tous libellés en RMB. La procédure de réduction d’impôt est équivalente au reste des devises étrangères.
  4. On ne peut pas couvrir le RMB : il est possible de couvrir votre exposition en RMB tout comme l’USD.
  5. Il y a un quota sur le montant de RMB qui peut être transféré : il n’y a pas de restrictions sur le montant transféré en RMB, tant que le montant remis est utilisé pour le commerce de biens et services, jusqu’à concurrence du montant de la facture.

Difficultés rencontrées

  1. Communication entre fournisseur et importateur : il peut être difficile de faire passer le bon message en raison des différences linguistiques et culturelles entre l’Europe et la Chine.
  2. Peur de perdre le pouvoir de négociation : les fournisseurs chinois craignent de perdre leur pouvoir de négociation et ne suggèrent pas eux-mêmes d’être payés en RMB, même si cela leur est plus favorable.
  3. Le fournisseur aime prendre des risques : la spéculation sur les fluctuations de devises est quelque chose que certains fournisseurs chinois aiment faire, dans l’espoir que le cours de change du dollar américain évolue en leur faveur.

Pourquoi passer au RMB maintenant ?
Dans les conditions actuelles du marché, avec les tensions économiques croissantes entre les États-Unis et la Chine, la volatilité des devises est de plus en plus au centre des préoccupations. Les principales raisons de payer ses fournisseurs en RMB sont :

  • Éviter la renégociation des prix en raison des fluctuations des devises
  • Réduire les frais et les coûts de conversion en payant directement en RMB au lieu de EUR en USD, puis de USD en RMB
  • Un accès plus large et des relations plus solides avec les fournisseurs chinois
  • Plus grande portée de la négociation des prix
  • Appréciation récente de l’USD par rapport à l’EUR

Etapes pratiques à prendre en compte lors du passage en RMB

  • Ouvrez la discussion avec votre fournisseur en passant en RMB. Ebury peut faciliter cette discussion grâce à nos spécialistes parlant le mandarin
  • Évaluer les avantages de ce changement en termes de coûts et de risques
  • Convenez avec votre fournisseur de la bonne approche et de la meilleure stratégie pour votre change
  • Avant tout paiement, demandez au fournisseur les codes bancaires du CNAPS nécessaires pour recevoir correctement les fonds en RMB en Chine

L’offre RMB d’Ebury

  • Des spécialistes du marché chinois, parlant couramment le mandarin, disponibles pour faciliter la communication entre le fournisseur et l’acheteur
  • Possibilité de fixer le cours de change du RMB jusqu’à 5 ans, grâce à des contrats à terme
  • Des conditions de crédit compétitives pour minimiser l’impact sur la liquidité
  • Des produits de couverture flexibles, adaptés à vos besoins en devises
  • Chez Ebury, on parle désormais de deal « win-win-win »! ( comprendre gagnant pour Ebury, son client et le fournisseur 🙂 )

Print

Écrit par pauldjaffri