Le dollar rebondit alors que l’aversion au risque revient sur les marchés ; l’euro s’accroche

  • Retour à la page d'accueil du Blog
  • Actualités
    Actualités|Analyse du marché des devises
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international|Innovation
    Analyse du marché des devises
    Analyse du marché des devises|Commerce international
  • Latest

18 May 2020

Written by
Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.

Le dollar et l’euro se sont tous deux renforcés par rapport à la plupart des autres grandes devises la semaine dernière.

L
es seules exceptions significatives ont été un petit nombre de devises des marchés émergents, en particulier la livre turque qui a fait un bond après avoir été vendue sans relâche pendant des semaines. Les plus grands perdants de la semaine ont été le dollar néo-zélandais et la livre sterling. Ces deux monnaies ont souffert de l’annonce par leurs banques centrales respectives de nouvelles mesures de relance monétaire, ou de l’examen de ces mesures. L’assouplissement quantitatif dans le cas de la RBNZ, et les taux d’intérêt négatifs de la Banque d’Angleterre.

Les marchés ont continué à être influencés par la tension entre des communiqués économiques lamentables (et records) ainsi que les nouvelles encourageantes d’une réouverture provisoire et d’une baisse du nombre de cas de coronavirus dans la plupart des pays. Le procès-verbal de la Fed de mercredi sera quelque peu dépassé. Les rapports du PMI sur l’activité économique en mai dans la zone euro, publiés vendredi, seront plus opportuns, car ils devraient rebondir après avoir atteint leur plus bas niveau historique le mois dernier.

EUR

La production industrielle de la zone euro pour le mois de mars et la contraction du PIB pour le premier trimestre ont été plus ou moins aussi mauvais que prévu. Nous pensons que l’activité de l’Eurozone a atteint un creux, et comme les différents pays commencent à assouplir leurs restrictions sur la circulation et le travail, nous devrions assister à un rebond de l’activité. Le premier test de cette théorie aura lieu vendredi, avec la publication des indices PMI de l’activité des entreprises pour le mois de mai – la lecture la plus importante sur l’état de l’économie. Le rebond, bien que partant de niveaux vraiment faibles, pourrait bien surprendre les marchés et donner une certaine impulsion à la hausse à la monnaie commune.

GBP

Les nouvelles concernant le PIB du premier trimestre ont été légèrement moins sombres que prévu, mais elles ne reflètent que la contraction du PIB en mars et le fait que le Royaume-Uni a été à la traîne de la plupart des nations européennes en matière de “lockdown”. La livre sterling a été affectée par le sentiment que la Banque d’Angleterre cherche des moyens non conventionnels d’assouplir davantage sa politique monétaire, et qu’elle prévoit de monétiser les déficits budgétaires massifs qui seront rendus inévitables par la contraction économique. L’absence de progrès dans les négociations de Brexit est apparue à nouveau comme un facteur pesant sur la livre sterling. Cette semaine (mardi), nous aurons les données sur le travail, en particulier l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi, la mesure officielle la plus importante de l’état du marché du travail.

USD

De notre point de vue, la principale nouvelle de la semaine dernière est que les énormes ventes d’obligations du Trésor ont été absorbées par les marchés avec peu d’impact perceptible sur les rendements. L’appétit mondial pour la dette des principaux souverains est loin d’être rassasié, ce qui est une bonne nouvelle pour le gouvernement américain étant donné les déficits budgétaires massifs qu’il devrait contracter à court terme. Cette semaine, le procès-verbal de la dernière réunion de la Fed sera publié mercredi, mais nous pensons que le témoignage du président Powell devant la commission bancaire du Sénat contiendra des informations plus opportunes sur l’état d’esprit des responsables de la Réserve fédérale.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le marché des devises ou savoir comment vous couvrir contre le risque de change ?

N’hésitez pas à contacter nos experts.

PARTAGER