Le dollar continue de reculer en raison d’une hausse de l’appétit pour le risque

( 5 min. )

  • Retour à la page d'accueil du Blog
  • Actualités
    Actualités|Analyse du marché des devises
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international|Innovation
    Analyse du marché des devises
    Analyse du marché des devises|Commerce international
  • Latest

30 November 2020

Written by
Enrique Diaz-Alvarez

Chief Risk Officer

Les matières premières, les actions et les crédits dans le monde entier ont poursuivi leur flamboyante remontée jusqu’à la fin du mois.

L
’optimisme des vaccins contre la covid-19, la dissipation des craintes concernant le passage au pouvoir du président élu Joe Biden et la confiance dans le fait que la politique monétaire et fiscale mondiale restera extrêmement accommodante tout au long de cette période, font que les investisseurs sont en quête de titres plus risqués. Au milieu de cette quasi-euphorie, les valeurs refuges comme le dollar et le yen japonais sont en baisse et la plupart des devises des marchés émergents sont en hausse.

Après les vacances de Thanksgiving aux États-Unis, l’attention se porte à nouveau sur les données macroéconomiques. Deux communiqués sont essentiels cette semaine. Dans la zone euro, le rapport sur l’inflation pour le mois de novembre sera publié mardi. Puis vendredi sortira ce qui est peut-être le rapport économique mensuel le plus important au monde, le rapport sur les salaires non-agricoles pour le mois de novembre. Nous surveillerons de près si la perte de dynamisme du marché de l’emploi constatée dans les deux derniers rapports hebdomadaires se confirme.

EUR

Les indices PMI de novembre en zone euro ont donné lieu à une lecture assez sombre la semaine dernière. L’industrie manufacturière a bien résisté, poursuivant sa croissance tout au long du mois. Cependant, les industries de services ont été frappées par les nouvelles mesures d’austérité sur le continent et sont tombées à un niveau de forte contraction. Cependant, les marchés ont choisi de se tourner vers l’avenir et de se concentrer sur les perspectives croissantes de distribution d’un vaccin covid-19 au début de 2021.
Tout rebondissement de l’inflation par rapport à son plus bas à 0,2% en inflation de base (qui exclut les composants alimentaires et énergétiques volatils) sera essentiel pour apaiser les craintes déflationnistes et pourrait stimuler l’euro. La monnaie unique est à des niveaux proches de 1,20 contre le dollar, mais beaucoup de nouvelles positives sont déjà intégrées dans la valorisation, du moins à court terme.

GBP

Les négociations sur le Brexit continuent de progresser, sauf en ce qui concerne l’impasse sur les droits de pêche. Les articles de presse du week-end laissaient même entendre qu’une percée était proche et devrait ouvrir la voie à un modeste accord commercial UE-Royaume-Uni post-Brexit, ce qui se reflète largement dans les niveaux actuels de la livre sterling. Les indices PMI n’ont pas été aussi mauvais que prévus, bien que l’indice composite soit tombé à 47,4, indiquant une économie en contraction au mois de novembre. En l’absence de communiqués clés cette semaine en provenance du Royaume-Uni, les nouvelles sur le Brexit vont dominer les échanges en ce qui concerne la livre sterling. Nous prévoyons toujours une légère hausse de la monnaie une fois l’accord annoncé, principalement contre l’euro.

USD

Les indices PMI américains ont été bien meilleurs que prévu et ont montré un net écart avec ceux de l’Europe, restant en territoire fortement expansionniste. Toutefois, les marchés se tournent aussi vers les indicateurs passés de l’activité économique et vers la perspectives des vaccins contre la covid-19 en 2021. Le dollar américain a souffert de l’environnement général de prise de risques sur les marchés. L’attention se porte maintenant sur le rapport sur les salaires de novembre, qui est le dernier point de données clés avant la réunion de décembre de la Réserve fédérale. D’ici là, nous surveillerons avec attention la corrélation négative entre l’optimisme du marché et le dollar américain qui s’est maintenue ces dernières semaines mais qui pourrait s’inverser.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le marché des devises ou savoir comment vous couvrir contre le risque de change ?

N’hésitez pas à contacter nos experts.

PARTAGER