Le dollar se vend alors que l’appétit pour le risque se renforce

( 5 min. )

  • Retour à la page d'accueil du Blog
  • Actualités
    Actualités|Analyse du marché des devises
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international|Innovation
    Analyse du marché des devises
    Analyse du marché des devises|Commerce international
  • Latest

12 October 2020

Written by
Enrique Diaz-Alvarez

Chief Risk Officer

Les espoirs d’un important plan de relance budgétaire aux États-Unis ont entraîné une reprise des marchés actions et crédits dans le monde entier.

L
a plupart des principales devises se sont également renforcées, en s’appréciant par rapport au dollar américain. Les devises liées aux matières premières ont ouvert la voie avec l’espoir d’une reprise économique plus rapide, elles ont été suivi par le yen et la livre sterling. Cette dernière peine à trouver sa place alors que les marchés s’inquiètent de l’état des négociations du Brexit. Partout dans le G10, les taux à court terme sont au plus bas et les pressions politiques s’intensifient pour une relance budgétaire plus intense, ce qui se traduit par une hausse générale des courbes de taux d’intérêt, les marchés anticipant les futures émissions d’obligations souveraines.

Les démocrates étant en tête des sondages et les perspectives d’une élection contestée aux États-Unis étant plus faibles, l’attention devrait se porter sur le sommet européen de cette semaine. Boris Johnson a déclaré que ce serait une échéance importante pour la conclusion d’un accord sur le Brexit. Les données sur l’inflation aux États-Unis lundi devraient attirer l’attention, car nous avons constaté une certaine divergence dans la dynamique de l’inflation entre les États-Unis, où elle est revenue aux niveaux d’avant la pandémie, et la zone euro, où elle continue d’enregistrer des baisses records.

EUR

Alors que l’euro a bien rebondi la semaine dernière grâce à un appétit croissant pour le risque, nous commençons à voir les risques à court terme s’accumuler pour la monnaie unique. Tout d’abord, les nouveaux cas de Covid-19 continuent d’augmenter et viennent de dépasser le niveau des États-Unis. Les blocages partiels qui en résultent affecteront les performances économiques de la zone euro. Deuxièmement, les minutes de la réunion de la BCE en septembre ont souligné des préoccupations concernant les risques déflationnistes, et ce avant la publication des chiffres de l’inflation en septembre qui étaient très mauvais. Les chances que la BCE se désengage davantage en décembre sont de plus en plus grandes. Enfin, le positionnement spéculatif des traders sur les positions acheteuses en euros a commencé à se réduire par rapport aux niveaux records de fin août. Dans l’ensemble, nous voyons un recul temporaire de l’euro au cours des prochaines semaines.

GBP

Les marchés se concentrent sur l’échéance du 15 octobre fixée par Boris Johnson pour se retirer des négociations du Brexit si aucun accord n’est conclu d’ici là. Nous pensons qu’il est probable que la date limite sera repoussée, car les deux parties font des déclarations positives sur les progrès réalisés en vue d’un modeste accord. Le rapport sur l’emploi de mardi sera probablement éclipsé par les négociations UE-Royaume-Uni juste avant le sommet européen, mais il fournira des informations essentielles sur l’impact de la deuxième vague de Covid-19 sur le marché du travail britannique.

USD

Avec en perspective une semaine calme en données économiques, la politique est susceptible de stimuler les échanges de dollars. Les investisseurs attendront de nouveaux sondages pour confirmer la probabilité d’une vague démocrate qui repoussera la perspective d’une élection contestée et rendra plus probable une relance budgétaire en 2021. À plus court terme, nous pensons toujours qu’il est probable qu’un compromis sur les dépenses soit trouvé avant les élections, car les marchés anticipent de plus en plus un accord. Cela serait clairement un signal positif pour les devises émergentes, bien que l’impact sur le taux EUR/USD soit plus difficile à prévoir.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le marché des devises ou savoir comment vous couvrir contre le risque de change ?

N’hésitez pas à contacter nos experts.

PARTAGER