Les mauvais chiffres de la zone Euro impactent la monnaie commune

  • Retour à la page d'accueil du Blog
  • Actualités
    Actualités|Analyse du marché des devises
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international|Innovation
    Analyse du marché des devises
    Analyse du marché des devises|Commerce international
  • Latest

30 September 2019

Written by
Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.

La semaine dernière a commencé sur une mauvaise note pour l’euro, alors que les indices flash d’activité PMI publiés lundi étaient moins bons que prévu et donnaient des signes supplémentaires d’une possible entrée de l’Allemagne en récession. L’euro est tombé sous le coups de ces nouvelles et ne s’est pas rétabli, terminant la semaine en baisse face à toutes les devises majeures sauf la livre sterling, aux prises avec des problèmes que nous connaissons et qui lui sont propres.

C
ette semaine, les projecteurs seront tournés vers les données macroéconomiques. Les principaux facteurs seront l’inflation en zone euro mardi et le rapport sur la masse salariale américaine vendredi. Cependant, nous serons également attentifs aux développements politiques liés aux éventuelles mesures de relance budgétaire de l’Allemagne et, comme toujours, aux discussions sur le brexit entre l’UE et le Royaume-Uni.

EUR

Les principaux indices d’activité PMI pour le mois de septembre ont peint un tableau noir. La récession dans le secteur manufacturier s’est intensifiée et, bien que les services continuent à se développer, leur nombre est globalement en lien avec un quasi-décrochage économique. Avec une économie modestement croissante dans le meilleur des cas et une inflation qui ne correspond guère à la tendance haussière souhaitée par la BCE, les mesures de relance annoncées ce mois-ci semblent parfaitement justifiées et les appels à une relance budgétaire dans les pays clés, notamment l’Allemagne, vont s’intensifier.

GBP

La semaine dernière, la livre sterling a mal réagi devant une politique britannique qui devient chaotique avant la date butoir du Brexit du 31 octobre. La Cour suprême a porté un coup sévère au premier ministre Johnson, estimant que sa suspension du Parlement était illégale.
Alors que les perspectives immédiates d’un Brexit sans accord ont encore reculé, des signes croissants indiquent que l’incertitude commence à se faire sentir dans l’économie britannique. L’indice PMI d’aujourd’hui devrait confirmer cette tendance.

USD

Alors que le Congrès s’est rapproché d’une destitution de Trump, les marchés financiers ont complètement ignoré les développements politiques. Au lieu de cela, l’accent s’est porté sur le flux continu de chiffres aux US. Soutenues par des taux bas, un déficit budgétaire élevé et un marché de l’emploi solide, les attentes en matière de ralentissement économique n’ont pas abouti. Nous nous attendons à voir une nouvelle confirmation de cette vision optimiste dans les chiffres sur l’emploi de vendredi, où nous nous attendons à une nouvelle surprise à la hausse des salaires.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le marché des devises ou savoir comment vous couvrir contre le risque de change ?

N’hésitez pas à contacter nos experts.

PARTAGER