Le rallye du dollar s’inverse en raison de la volatilité importante de fin de trimestre

( 5 min. )

  • Retour à la page d'accueil du Blog
  • Actualités
    Actualités|Analyse du marché des devises
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international|Innovation
    Analyse du marché des devises
    Analyse du marché des devises|Commerce international
  • Latest

5 October 2020

Written by
Enrique Diaz-Alvarez

Chief Risk Officer

Les ventes survenues sur la plupart des devises la semaine précédente ont été inversées lors de la semaine dernière.

B
ien que le sentiment de risque n’ait pas été un moteur clair dans l’une ou l’autre des directions, les mouvements toujours imprévisibles de correction des actifs en fin de taroisième trimestre ont cette fois-ci nui au billet vert. La nouvelle de vendredi dernier indiquant que Trump avait été testé positif au COVID et avait été hospitalisé ne semble pas avoir eu beaucoup d’impact sur les marchés des devises, lundi à l’ouverture des marchés en Asie. Ses médecins ont annoncé dimanche que Trump pourrait être libéré dès lundi, ce qui a légèrement renforcé le sentiment de risque dans les premiers stades de la négociation de cette semaine.

Cette semaine, les marchés suivront minute par minute l’évolution de la santé de Trump. En l’absence de données sur les marchés des principales zones monétaires, nous pensons que la publication des procès-verbaux de la dernière réunion de la Réserve fédérale (mercredi) et de la BCE (jeudi) attirera l’essentiel de l’attention. La confirmation de la récente augmentation de l’avance de M. Biden dans les sondages sur M. Trump pourrait également stimuler ce sentiment, car elle diminue quelque peu la probabilité d’une élection contestée aux États-Unis.

EUR

L’événement clé de la semaine dernière dans la zone euro a été la publication d’une nouvelle surprise déflationniste dans le rapport sur l’inflation. Le chiffre clé de l’inflation de base, qui exclut les composantes volatiles de l’alimentation et de l’énergie, s’est effondré pour le deuxième mois consécutif pour atteindre un niveau historiquement bas, cette fois-ci à 0,2 % sur les 12 derniers mois. La publication du procès-verbal de la réunion de la BCE revêt une importance accrue, car les prévisions d’inflation publiées par les services de la BCE semblent alors de plus en plus éloignées de la réalité. En l’absence d’un rebondissement sérieux des chiffres de l’inflation pour le mois d’octobre, nous nous attendons à ce que la BCE donne un signal dovish lors de sa prochaine réunion ou en décembre.

GBP

Il semble que les négociations de Brexit vont une fois de plus être réduites à néant. Les deux parties semblent se rapprocher, mais des obstacles importants subsistent, notamment en ce qui concerne les questions des quotas de pêche et la mise en place d’un mécanisme exécutoire de règlement des différends. Avec peu de données à noter cette semaine, les titres des négociations vont probablement dominer les mouvements de la livre sterling. Nous pensons que cette dernière peut continuer à enregistrer de modestes gains par rapport au dollar américain, la probabilité d’un Brexit sans accord ayant à notre avis, diminué.

USD

Le rapport sur les salaires de septembre devait être le grand événement de la semaine pour les marchés, mais il a été quelque peu éclipsé par la nouvelle que M. Trump et un certain nombre de membres haut placés de son administration ont été testés positifs et se retrouvent soit à l’hôpital soit en isolement. Au moment où ces lignes sont écrites, il semble probable que M. Trump sera libéré assez rapidement, bien que l’impact de la maladie sur son calendrier de campagne reste une question ouverte.

Quant au rapport sur les salaires, il a été quelque peu décevant. Les États-Unis ont créé moins d’emplois en septembre que prévu. Si le chômage a baissé plus que prévu, cela est dû principalement au retrait des travailleurs de la population active, ce qui n’est pas une évolution particulièrement saine. Toutefois, les chiffres des deux mois précédents ont été révisés positivement et le sentiment général est toujours celui d’un marché du travail qui se redresse rapidement, bien qu’il parte de niveaux abyssaux et ait perdu un peu de son élan.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le marché des devises ou savoir comment vous couvrir contre le risque de change ?

N’hésitez pas à contacter nos experts.

PARTAGER