Les devises d’Amérique latine rejoignent le dollar dans un fort rebond alors que les actions se redressent

( 5 min. )

  • Retour à la page d'accueil du Blog
  • Actualités
    Actualités|Analyse du marché des devises
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international|Innovation
    Analyse du marché des devises
    Analyse du marché des devises|Commerce international
  • Latest

7 September 2020

Written by
Enrique Diaz-Alvarez

Chief Risk Officer

La semaine dernière, nous avons vu une combinaison inhabituelle de devises gagnantes.

L
e dollar américain a rebondi, ce qui n’est peut-être pas surprenant étant donné la position courte du dollar sur les marchés, une autre surprise positive du marché du travail américain et la correction générale des tendances récentes sur les marchés financiers. Toutefois, les principales devises latino-américaines ont réussi à s’affranchir des corrélations habituelles et ont même progressé par rapport au billet vert, le real brésilien et le peso mexicain ayant tous deux terminé en tête du classement hebdomadaire des performances. Les signes indiquant que la pandémie pourrait atteindre son apogée dans ces deux pays méritent sans aucun doute une partie du crédit, mais aussi le fait que ces deux monnaies ont subi les pires pertes dues à la pandémie de toutes les grandes sociétés et qu’elles sont sans aucun doute bon marché.

L’élément clé de la semaine prochaine sera la réunion de septembre de la BCE, jeudi. Les marchés seront impatients de voir la réaction de la banque centrale aux derniers chiffres économiques, en particulier le choc inflationniste qui a vu l’inflation de base tomber à un niveau historiquement bas de 0,4 % en glissement annuel. Nous pensons que la combinaison de la faiblesse de l’inflation de l’euro, de la force du marché du travail américain et du positionnement extrêmement long de l’euro est susceptible d’entraîner une faiblesse temporaire de la monnaie commune.

FX market rattled as Trump slaps tariffs on Mexico

EUR

Les alarmes ont dû se déclencher au siège de la BCE à Francfort la semaine dernière. Un rapport choquant sur l’inflation a montré que le noyau clé était largement inférieur aux attentes, à 0,4 %, son point le plus bas jamais atteint. Puis l’euro a franchi à un moment donné le niveau psychologique de 1,20 dollar, bien qu’il soit retombé plus tard dans la semaine. Nous aurions parié qu’aucune de ces évolutions n’avait été prévue par la BCE lors de sa précédente réunion. Bien que nous n’attendions aucun changement immédiat de la politique monétaire, la réunion de cette semaine revêt une importance accrue pour les opérateurs de change. Il sera essentiel de voir quel est le degré de tolérance à Francfort pour une nouvelle appréciation de la monnaie dans un contexte d’inflation proche de zéro.

GBP

La livre sterling semble être prise entre deux tendances opposées. D’une part, les données économiques au Royaume-Uni ont été surprenantes à la hausse. D’autre part, les négociations de Brexit ne semblent pas avoir progressé jusqu’à présent. Nous espérons que les données économiques commenceront à passer au second plan dans les négociations de Brexit au cours des prochaines semaines. Compte tenu de la vitesse à laquelle la livre a augmenté depuis les creux de la pandémie et de la tendance à ramener les négociations de Brexit à la dernière minute, cela pourrait signifier que la récente faiblesse à court terme de la livre sterling se poursuit.

USD

Les données économiques américaines étaient assez solides la semaine dernière. Les indices ISM de l’activité des entreprises se situent tous en territoire solidement expansionniste, au-dessus de 56 pour les services et l’industrie manufacturière. Le rapport sur le marché du travail pour le mois d’août a confirmé les nouvelles positives des chiffres hebdomadaires du chômage. Un nombre net de 1.4 millions d’emplois a été récupéré en août. Le rapport sur le chômage des ménages est encore plus positif, puisqu’il fixe le taux de chômage à 8,4 %, bien en deçà des attentes.

Cette semaine, avec peu de nouvelles au-delà des chiffres de l’inflation de vendredi, nous nous attendons à ce que le dollar réagisse principalement aux nouvelles de la réunion de la BCE ainsi qu’aux titres des négociations entre les démocrates et les républicains sur la taille et la composition des mesures de relance supplémentaires.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le marché des devises ou savoir comment vous couvrir contre le risque de change ?

N’hésitez pas à contacter nos experts.

PARTAGER