La livre Sterling recule à mesure que des élections générales se profilent au Royaume-Uni

  • Retour à la page d'accueil du Blog
  • Actualités
    Actualités|Analyse du marché des devises
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international
    Actualités|Analyse du marché des devises|Commerce international|Innovation
    Analyse du marché des devises
    Analyse du marché des devises|Commerce international
  • Latest

28 October 2019

Written by
Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.

En dehors de la livre sterling, les monnaies du G10 n’ont pas suscité beaucoup d’enthousiasme. Le Pound a perdu une partie de ses gains récents alors que les perspectives d’une élection générale ont fait de l’ombre à celles d’un accord parlementaire à court terme sur un retrait du Royaume-Uni.

L
es indices PMI dans la zone euro ont été éclipsés par un Mario Draghi décevant lors de sa dernière réunion de la BCE, et les monnaies européennes en général ont suivi la livre sterling pour faire face au dollar américain. Les devises des marchés émergents ont également enregistré d’autres performances positives, tirées par le real brésilien, qui s’est renforcé après que l’accord de la réforme des retraites ait été approuvé par le Sénat.

La clé de cette semaine sera une série de décisions majeures de la part des banques centrales. Le plus important étant bien sûr la Réserve fédérale américaine, qui devrait réduire ses taux directeurs d’un quart de point mercredi. Les décisions de la Banque du Japon et de la Banque du Canada complèteront la semaine, qui se terminera avec le rapport sur la masse salariale américaine d’Octobre, vendredi après-midi.

EUR

L’évaluation décevante de l’économie en zone euro faite par Mario Draghi lors de sa dernière réunion de la BCE a pesé sur l’euro. Nous aurons une autre série de données macroéconomiques importantes cette semaine, notamment sur le chômage en septembre et la croissance du PIB au troisième trimestre. Les attentes ont été tellement dépassées que même un résultat faible peut donner lieu à une reprise de l’euro. Cependant, il s’agit de données rétrospectives, et nous nous attendons donc à ce que l’euro réagisse principalement à la réunion de la FED ce mercredi.

GBP

Boris Johnson, qui a appelé à des élections générales le 12 décembre, a peu de chances d’obtenir l’approbation des deux tiers du Parlement, compte tenu de l’opposition du parti des travaillistes. À la rédaction de cet article, on apprend que l’UE est prête à prolonger de trois mois le délai du Brexit du 31 Octobre, ce qui devrait au moins éliminer le risque négatif d’un Brexit sans deal. Le blocage du parlement et l’absence de données macroéconomiques de première importance pourraient calmer le pound par rapport aux rebondissements importants de la semaine précédente.

USD

La semaine a été courte en publications économiques, si bien que les marchés ont surtout célébré la probabilité d’un accord commercial entre la Chine et les États-Unis et ont propulsé les marchés actions vers de nouveaux sommets. La performance du dollar dans cet environnement axé sur la recherche de risques a été mitigée, en hausse par rapport à la plupart des devises du G10 mais en recul par rapport à celles des marchés émergents. Tous les yeux se tournent maintenant vers la réunion de la Réserve fédérale mercredi. Nous nous attendons à ce qu’ils réduisent leurs taux conformément au consensus du marché, mais les communications devraient se faire de manière “Hawkish”, car, dans l’ensemble, les risques pour les perspectives semblent s’être atténués depuis la dernière réunion. Cela pourrait ouvrir la voie à une reprise du dollar à court terme.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le marché des devises ou savoir comment vous couvrir contre le risque de change ?

N’hésitez pas à contacter nos experts.

PARTAGER